Faso-tic




Accueil > Actualités > Entrepreneuriat : ORINGE ou l’expertise burkinabè pour une gestion (...)

Entrepreneuriat : ORINGE ou l’expertise burkinabè pour une gestion rationnelle de vos entreprises

mardi 17 avril 2018

Au rang des entreprises burkinabè passées maîtres dans la conception des logiciels de Gestion, l’on retrouve en pole position ORINGE (ORientée, INformatique et GEstion). Créée en 2008 par l’informaticien Yakouba Traoré, la structure dispose aujourd’hui d’un portefeuille d’une dizaine d’applications et d’un carnet d’adresses bien fourni d’entreprises, d’ONG et de structures étatiques. Portrait.


Koshinga Wendsongré Elisée est directeur Informatique à ORINGE. Son job depuis son arrivée dans la boîte en janvier 2017, c’est de concevoir des applications web et mobiles. « Ici, ce qui me plait c’est la liberté de travailler. On ne peut pas imposer des heures de travail à un informaticien. Il doit être libre, l’inspiration peut venir à tout moment. Pourvu que le travail avance », nous a-t-il dit, tout enthousiaste. Et quand on lui demande de nous citer quelques qualités d’un informaticien, il n’hésitera pas à nous lancer : « il faut accepter toute critique venant de l’utilisateur, du client et il faut surtout être patient ».

Mentalement préparé

De la patience et une bonne dose de courage, c’est sans doute ce qui a permis au directeur général d’ORINGE, Yakouba Traoré, de développer son entreprise au fil des ans avec des applications novatrices, simples et faciles d’utilisation. Produit de l’Université Aube Nouvelle, ex-ISIG, il a roulé sa bosse pendant six ans à Hage Industrie, et quatre ans à SAFTRANS, une société de Transit (avec laquelle il collabore toujours) avant de se lancer à son compte. « Il fallait au départ être convaincu pour pouvoir convaincre parce qu’à l’époque, les outils de Gestion n’étaient pas répandus », se souvient-il, lui qui s’était préparé mentalement à rencontrer les difficultés que connaissent tout nouveau chef d’entreprise. « Le marché n’était pas saturé mais les gens étaient sceptiques. Pour certains même informatiser c’était venir gâter leur deal », confie-t-il.

Le mépris des « affairistes »

L’anecdote qui lui vient à l’esprit quand on lui demande de se remémorer ses débuts, c’est celle avec le cousin d’un de ses clients. « J’ai installé une application de gestion commerciale chez un commerçant et il était vraiment satisfait. Nous avons commencé à travailler et au bout de quatre mois, le logiciel a commencé à sortir des chiffres. Ce qui est assez compliqué, c’est que les commerçants s’entourent de parents très proches qui souvent sont des décideurs incontournables dans l’entreprise. Un jour, le cousin de Ladji (le commerçant) m’a demandé ce que je faisais toujours au sein de l’entreprise après avoir installé le logiciel. Je lui ai répondu que mon travail était de tout faire pour que les choses marchent au sein de l’entreprise. Il m’a demandé si j’avais eu mon argent pour la prestation. J’ai répondu par l’affirmative et il m’a rétorqué « Circule ! On ne veut pas de ton logiciel. »

Des logiciels conçus par des Burkinabè

ORINGE, à ce jour, c’est une dizaine de logiciels de gestion conçus par des Burkinabè localement et répondant aux normes légales grâce à un pool de partenaires. Le logiciel phare de l’entreprise est O.GESPAIE, destiné à automatiser l’ensemble des tâches relatives à la gestion des salaires et des ressources humaines. Il peut être adapté aux spécificités de chaque société. Il est actuellement opérationnel au Burkina et au Mali sur plusieurs sites. Outre O. GESPAIE, il y a O.GESCA destiné au suivi journalier et mensuel des mouvements de la caisse ; O.GESFAC O. pour les tâches relatives à la facturation ; O.GESTRANS pour la gestion des dossiers de transit ; O.GESIMMO destiné à la gestion des immobilisations au sein de la société ;

O.GESELEC pour la gestion des abonnés d’une société de distribution d’électricité en commune rurale principalement pour les coopératives d’électricité (COOPEL) ; O.GESTOCK conçu pour assurer la gestion de stock des marchandises, des articles, des pièces de rechange ; O.GESTRANSP pour le traitement des dossiers de transport ; O.GESLOC pour assurer le suivi des biens immobiliers et de leurs locataires ; O.GESCONT destiné à la gestion des contribuables et qui peut être adapté aux spécificités de chaque commune ; O.GESACHATS pour la gestion des achats (traitement des factures fournisseurs) ; O.GESJOUR destiné au traitement des journaliers et enfin O.GESETP pour le suivi des entrepôts.

Des partenaires confiants

En plus de la conception des logiciels, ORINGE offre à sa clientèle des formations sur la bureautique, les logiciels ORINGE, Internet, l’organisation comptable et fiscale. Son personnel jeune et dynamique et issu des milieux des finances, de la comptabilité, de la fiscalité, de l’informatique et de la gestion lui assure une certaine notoriété et réconforte ses clients. Il s’agit entre autres des privés (SOPATEL Palmeraie Vincent & Associés, l’Université Aube Nouvelle, l’Hôtel Splendid, SkyVision, Kanis Logistics, l’Hôpital Saint Camille, la Pharmacie Galiam, la télévision BF1, etc.), des ONG (Croix rouge, Credo, etc), des projets/programmes (PACT, PRGP, PROFIL, PARPED, etc), de la Maire de Ouahigouya, de la Commission électorale nationale indépendante, etc.

Le défi

En Janvier 2017, ORINGE est devenue une société à responsabilité limitée et elle entend se positionner comme leader de la conception de logiciels de gestion dans la sous-région. Pour ce faire, elle doit changer de plateforme, car celle qu’elle utilisait ne lui permettait pas une certaine extensibilité, c’est-à-dire une facilité de travailler à distance. Le défi doit être relevé et selon Yakouba Traoré, l’équipe est sûre d’y arriver avant fin 2018 car toute la suite dépendra de cette ambition.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Répondre à cet article


Rechercher:
A G E N D A  

Salon International de la Sécurité des Technologies de l’Information et des Communications
Journée mondiale de la liberté de la presse : 3 mai 2016
JOURNEE JEUNES FILLES & TIC : La deuxième édition de cette journée se tiendra du 22 au 26 juin 2015
SNI 2015 : La promotion des moyens et outils de payement électronique au Burkina Faso : Enjeux et Perspectives. DU 23 AU 27 JUIN 2015


Dernières 24 HEURES
Meilleures articles de la semaie




N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette