Accueil > Actualités > 14e édition de la SNI : Vers une innovation numérique pour transformer (...)

14e édition de la SNI : Vers une innovation numérique pour transformer l’économie et la société

LEFASO.NET | Cryspin Masneang Laoundiki

vendredi 23 novembre 2018

Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a présidé la cérémonie ouverture de la 14e édition de la Semaine nationale de l’internet et des Technologies de l’information et de la communication (SNI), ce jeudi 22 novembre 2018, à Ouagadougou.


Selon les données récoltées par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), le nombre d’abonnés à internet mobile au Burkina Faso, au premier trimestre de 2018, est de 6 119 669 et au deuxième trimestre, 6 619 758 abonnés.

Pour la ministre en charge du Développement de l’économie numérique, Hadja Fatimata Ouattara, le Burkina a engrangé des performances au niveau de la communication numérique, mais malgré cela, « le défi reste énorme », car « la fracture numérique persiste et la qualité des services reste à améliorer ». Foi de la ministre, l’utilisation abusive et exclusive des réseaux sociaux par la jeunesse contribue aussi à renforcer la fracture numérique.

Ainsi, « la régulation des réseaux sociaux est un défi et un dilemme pour les gouvernements, car il s’agit de réprimer les excès tout en préservant la liberté d’opinion et l’accès à l’internet », a déclaré Hadja Fatimata Ouattara.

Du 20 au 24 novembre 2018, la Semaine nationale de l’internet et des Technologies de l’information et de la communication (SNI) se tient sous le thème : « Innovation numérique pour la transformation structurelle de l’économie et de la société ». Ce thème, selon la ministre, devrait permettre d’aborder cette fracture (l’utilisation abusive et excessive des réseaux sociaux) par la capacité d’innover et de créer des produits et services par les Burkinabè eux-mêmes pour leur consommation.

L’économie numérique, le Burkina affirme une volonté déterminée

Selon un consensus mondialement établi, le numérique est au cœur de la compétitivité des entreprises et des nations, et constitue le principal moteur de l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD).

Pour être au rendez-vous de cette compétitivité et de ces ODD, le Burkina Faso s’engage. « Il est indispensable pour le Burkina Faso d’affirmer une volonté déterminée de développer l’économie numérique en mettant en place des infrastructures de base, les services, les applications et l’environnement nécessaires à la création de valeur et de richesses par les Burkinabè et pour les Burkinabè », a affirmé la ministre.

Les partenaires du Burkina, quant à eux, s’associent à cette lutte. C’est le cas de la Banque mondiale qui, par la voix de son représentant résident au Burkina, Cheick Kanté, a encouragé la vision portée par les autorités, tout en réitérant son engagement à accompagner ce pays.

Il a invité le gouvernement à ne pas perdre de vue les quatre facteurs clés suivants : rendre les technologies plus abordables pour atteindre les populations vivant dans des zones hors réseau ; offrir un accès plus large à des services plus sophistiqués et plus abordables comme l’internet à haut débit ; tirer partie de ces nouvelles infrastructures pour améliorer la couverture des services publics ; et enfin, développer des compétences d’employabilité des citoyens et les amener sur les besoins des industries et services en relation avec les TIC.

En tant que parrain de cette cérémonie, Telecel Faso a promis de jouer sa partition. « Profitant de la présente semaine, Telecel Faso tient à rassurer les autorités et le comité d’organisation qu’elle prendra une part active dans le développement du numérique au Burkina Faso », a insisté le directeur général adjoint, Boris Compaoré.

Créée en 2003, il faut le rappeler, la Semaine nationale de l’internet et des Technologies de l’information et de la communication (SNI) est célébrée chaque année autour d’une thématique d’actualité.
Ayant engagé la réflexion sur une réforme de la SNI afin de prendre en compte les mutations intervenues dans le secteur, le gouvernement, à travers le ministère en charge du Développement de l’économie numérique et des Postes, a décidé de changer son format. A partir de la 15e édition, c’est-à-dire en 2019, la SNI sera désormais la « Semaine du numérique ».

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net