Accueil > Actualités > Education numérique : Les jeunes filles du collège de Loumbila sensibilisées (...)

Education numérique : Les jeunes filles du collège de Loumbila sensibilisées à la protection des données personnelles

LEFASO.NET | Par Yvette Zongo

vendredi 15 mars 2019

Dans la poursuite de ses activités du 8 Mars, Journée internationale de la femme, la Commission de l’informatique et des libertés (CIL) a organisé, ce jeudi 14 mars 2019, une campagne d’éducation numérique au profit des élèves du collège des jeunes filles de la commune rurale de Loumbila. Une campagne qui a porté sur le thème « Les élèves, Internet, les réseaux sociaux et les téléphones portables : avantages et inconvénients, conseils pratiques pour une utilisation saine et responsable des TIC ».


C’est le collège des jeunes filles de Loumbila qui a accueilli, ce jeudi 14 mars 2019, la campagne d’éducation numérique organisée par la Commission de l’informatique et des libertés (CIL) pour sensibiliser les élèves sur la protection des données personnelles. Au total, près de 600 jeunes filles du second cycle du collège de Loumbila ont été sensibilisées à la protection des données personnelles à cette occasion.

Et pour la présidente de la CIL, Marguerite Ouédraogo/Bonané, cette campagne est organisée à la faveur de la journée internationale de la femme en vue de sensibiliser les jeunes filles du collège de Loumbila sur l’usage des nouvelles technologies, de l’Internet et des téléphones portables pour une meilleure protection de leur vie privée. « La jeunesse est aujourd’hui très avide de ces outils et s’expose trop souvent sans prendre de précautions lors de leur usage. Ce qui est visible à travers la divulgation d’éléments ou informations sur leur vie privée, leurs données personnelles, notamment des images compromettantes, etc. ».

C’est pourquoi, dit-elle, la CIL les accompagne dans leur éducation en leur inculquant quelques conseils pour un bon usage de ces réseaux, a-t-elle souligné. De plus, il s’agit de leur montrer aussi que tout n’est pas aussi mauvais sur Internet parce qu’il peut être utilisé pour s’informer, faire des recherches, partager des informations non compromettantes, etc.

Au cours de cette campagne, il a été aussi question de la loi n°001 du 20 avril 2004 portant protection des données à caractère personnel. Et selon Marguerite Ouédraogo/Bonané, au-delà de la sensibilisation, la CIL a également une mission de contrôle de la conformité des traitements des données personnelles à la loi.

Et à cet effet, lorsque les responsables ne traitent pas ces données en fonction de la disposition de la loi, ils font face à des sanctions qui vont de 5 mois à 5 ans d’emprisonnement ou de 200.000 à 200 millions de FCFA d’amende.

Pour Salamata Kaboré, Directrice générale du collège des jeunes filles de Loumbila, cette approche éducative est à saluer, parce que visant à sensibiliser les élèves sur l’usage sain et responsable des outils de connexion. « C’est vrai que dans le contexte de l’internat, le portable n’est pas permis mais nous savons que la quasi-totalité des élèves disposent de portable. Nous pouvons donc que saluer cette approche éducative qui impactera un tant soit peu l’usage de ces outils ». Et d’espérer que les élèves prennent en compte ce qui a été enseigné dans leur pratique quotidienne.

Yvette Zongo
Lefaso.net