Accueil > Télécom
Télécom

  • Téléphonie mobile : Des baisses des coûts des communications en perspective

    ‘’L’utilisation du nouveau modèle de calcul des coûts des réseaux’’, c’est autour de cette problématique que l’Autorité de régulation des communications électroniques (ARCE) a organisé du 02 au 06 novembre 2009, un séminaire au profit des opérateurs de télécommunication.
    Quatre jours durant, les professionnels des télécommunications issus de Telmob, télécel et celtel, les trois opérateurs de téléphonie mobile de notre pays, ont partagé leurs connaissances pour une meilleure maîtrise de la question de (...)

  • ONATEL : L’Etat cède ses parts à la Société financière internationale

    Le conseil des ministres en sa séance du mercredi 07 octobre 2009 a décidé transférer une partie des actions que détient encore l’Etat dans le capital de l’Office national des télécommunications (ONATEL) à la Société financière internationale.
    Cette opération transfère 3% des actions de l’Etat à la SFI, soit un total de cent deux mille (102 000), au prix unitaire de quarante cinq mille (45 000) F CFA permettant de mobiliser au profit du budget de l’Etat la somme globale de quatre milliards cinq cent (...)

  • Offre publique de vente des actions ONATEL : 4000 souscripteurs pour 29,068 milliards de F CFA

    L’Offre publique de vente (OPV) de 680 000 actions ONATEL a permis de mobiliser plus de 29,068 milliards de F CFA au profit du budget national. C’est le bilan de l’OPV entamée le 22 décembre 2008 et ce jusqu’au 31 janvier 2009. L’information est ressortie d’une conférence de presse animée, hier mardi 17 mars 2009 à Ouagadougou, par le directeur général de la Société burkinabè d’intermédiation financière (SBIF), chef de file de l’opération, Alexis Lourgo et le président du comité de suivi et secrétaire (...)

  • TELECEL FASO : Les travailleurs dénoncent des affectations arbitraires

    Les travailleurs de Telecel Faso ont déserté pour plus d’une heure leurs postes de travail dans l’après-midi de ce lundi 26 mai 2008. Les grilles du siège sont restées fermées et pour cause : "un mouvement d’humeur pour dénoncer deux affectations jugées arbitraires. Le directeur des ressources humaines, Omar Bonkoungou, et le directeur technique, Claude Millogo, ont été affectés respectivement responsable sécuritaire et conseiller technique auprès de l’administrateur judiciaire provisoire, Françoise Toé. (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60